La RTBF maîtrise parfaitement ses processus financiers grâce au projet NéoPro avec SAP et NRB (VIDEO)

Avec son département Direction Générale Technologies et Exploitation, la CIO Cécile Gonfroid accompagne la transformation numérique de la RTBF. Cela représente une quarantaine de projets par an. Un des plus grands changements a été celui de Neopro, un projet gigantesque visant à rationaliser la gestion financière et la gestion des stocks de la RTBF. Cécile Gonfroid a d’ailleurs été récompensée du titre de CIO of the Year en 2013 et a été finaliste de l’European CIO en 2014.

Quel était jusqu’à présent le rôle de votre département ICT ?

Cécile Gonfroid : « Jusqu’en 2009, nous nous occupions plutôt de l’ICT classique. Avec la création du département transversal DGTE, nous avons effectué un grand virage. Depuis, je gère les technologies ICT et audiovisuelles et je supervise la numérisation de la production radio et TV, de même que le support, les services, la logistique et les opérations. Cela simplifie nos processus et génère des avantages d’échelle. »

Avez-vous récemment réalisé d’importants projets ICT ?

Cécile Gonfroid : « Côté radio, TV et web, nous consolidons en 2017 une plateforme de production multimédia. Nous essayons de systématiquement sous-traiter l’ICT pur. Notre logiciel de bureau se situe maintenant dans le cloud grâce à Microsoft Office 365. Récemment, notre principale priorité a été Neopro, le projet grâce auquel nous avons modernisé la gestion financière, la gestion des achats et la gestion logistique de la RTBF. Compte tenu du déménagement vers de nouveaux bâtiments d’ici 2022, il nous fallait une vue plus précise de nos processus budgétaires et une simplification administrative. Avec NRB, nous avons développé une solution sur la base de SAP S4/HANA et de VimBiz, un logiciel canadien de gestion logistique dans le secteur des médias. »

Pourquoi Neopro était-il une telle priorité ?

Cécile Gonfroid : « Nous traitons chaque année 20 000 factures pour lesquelles nous n’avions par le passé que 4 000 bons d’achat correspondants. Neopro impose désormais un bon d’achat pour chaque facture. Ainsi, chacun peut projeter son budget en temps réel et travailler de façon proactive. A tout moment, on voit ce qu’il nous reste, ce qui nous permet d’éventuellement de planifier des achats qui entrent encore dans l’enveloppe budgétaire. Par ailleurs, le middle management jouit désormais de plus de pouvoir décisionnel. Autrefois, il fallait jusqu’à sept signatures. Aujourd’hui, trois suffisent. Nous pouvons aussi approuver par smartphone toutes les factures et commandes, à l’aide de SAP Fiori. Neopro nous apporte ainsi une énorme simplification administrative, y compris pour les procédures d’adjudication. »

Quel était le rôle de NRB ?

Cécile Gonfroid : « NRB a remporté l’adjudication parce qu’elle a bien compris notre vision de la simplification administrative et nous a proposé une solution. En suggérant VimBiz pour la gestion de la logistique et de notre stock, il ne fallait quasiment plus de customisation. Il n’y a eu que quatre à cinq pour-cent de change requests. Nous avons réalisé ce projet en moins d’un an. Vu l’ampleur et l’impact en interne, c’est un réel exploit. Nous avons suivi quasiment la totalité des meilleures pratiques de SAP. NRB n’a pas hésité à mettre ses meilleurs éléments sur le projet, même si nous travaillions avec un budget fermé. Il était évident que ce projet revêtait également une grande importance pour la direction de NRB. »

Quelle est l’importance du rôle de l’ICT aujourd’hui ?

Cécile Gonfroid : « Nous sommes le principal partenaire du business. Aujourd’hui, tout est ICT. Vivacité diffuse ses émissions matinales en ligne via des caméras IP. Les programmes sont gérés à l’aide d’écrans tactiles. La DGTE n’est pas une direction informatique. Nous faisons nettement plus. Aucun projet ne se fait sans notre intervention. Nous devons envisager de nouvelles méthodes de travail dans la perspective du déménagement dans le nouveau bâtiment. Nous devons donc être disponibles, agiles et flexibles, tout en veillant à la standardisation et la simplification. »

Comment le rôle de l’ICT évoluera-t-il à l’avenir ?

Cécile Gonfroid : « Nous constatons également une consumérisation dans le secteur des médias. Nos équipes osent utiliser des technologies telles que GoPro et font leurs montages on-the-go dans Adobe Premiere, la version cloud du logiciel de montage. Un tel modèle bring-your-own-device constitue pour nous un défi, par exemple pour les formats des fichiers audio et vidéo. Cependant, si nous, en tant que direction ICT, ne sommes pas assez réactifs aux demandes du business, nous aurons tôt ou tard un problème. »

Comment votre organisation ressent-elle le monde toujours plus numérique ?

Cécile Gonfroid : « Nous investissons beaucoup dans le digital, notamment dans le cadre de notre plateforme Auvio. Pourtant, nous sommes encore une organisation orientée radio et télé, tout simplement parce qu’elles nous rapportent toujours les plus gros revenus. Le catalogue de services de la DGTE soutient donc en priorité nos canaux linéaires. Dans le plan vision 2022 ceci basculera. Cette organisation est déjà en cours de transformation. Même si je ne vois pas quel apport elle pourrait nous offrir en radio-télédiffusion pure, je n’exclus pas le fait de refaire appel à NRB à l’avenir. Ils sont aujourd’hui un partenaire projet important et élargissent, eux aussi, sans cesse leur portefeuille de services. »

Ils nous font confiance...

Contact us :

  • Mail us
  • Phone us

Follow us :

  • Linked In
  • Twitter
  • Google +
  • Slideshare
  • Youtube
  • Flickr

Nous contacter ?

Herstal

t. +32(0)4 249 72 11

Bruxelles

t. +32(0)2 286 57 11

Envoyer un message

Partenariats & Certifications

  • SAP Partner
  • Microsoft
  • ISO:9001
  • ISO:27001